Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 15:11

mouette 001

 

 

 

 

LE FOU DE BASSAN

 

.
.
.
Je rêvais d' m'envoler, quand j'étais enfant,
Au dessus des mers et des océans
De suivre, à l'automne, les oiseaux marins
Qui filent vers le sud, le soleil lointain


(Refrain)
Je suis né ici, près des goélands
Des cormorans, des mouettes rieuses
Mais celui que j'aime, celui qui est le plus grand
C'est mon ami le fou de Bassan

Il plane sur les vagues, des sept îles à Ouessant
Comme un aigle des mers poussé par les vents
Quand il est trop lourd d'avoir trop mangé,
C'est là qu'je le vois au large de la terre

(au Refrain)
Je suis né ici, près des goélands
Des cormorans, des mouettes rieuses
Mais celui que j'aime, celui qui est le plus grand
C'est mon ami le fou de Bassan

Pour le protéger, j'élèverai des remparts,
Je ferai la guerre aux marchands d'or noir
Mais à la vérité, quand j'y pense vraiment,
Leurs ennemis sont les hommes tout simplement

(au Refrain)

Paroles et Musique: Gérard Jaffrès

 

 

_________________________________________________

_________________________________________________

Repost 0
Published by Fous de Bassan
commenter cet article
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 10:22

 

 

LOGUIVY DE LA MER

 


g_136-3627_IMG.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ils reviennent encore à l'heure des marées

S'asseoir sur le muret, le long de la jetée

Ils regardent encore au delà de Bréhat

Respirant le parfum du vent qui les appelle

Mais il est révolu le temps des Terres Neuvas

La race des marins, chez nous ne s'en va pas

 

Loguivy de la mer, Loguivy de la mer

Tu regardes mourir les derniers vrais marins

Loguivy de la mer, au fond de ton vieux port

S'entassent les carcasses des bateaux déjà morts

 

Ils ont connu le temps où la voile était reine

Ils parlent des haubans, des focs et des misaines

De tout ce qui à fait le charme de leur vie

Et  qu'ils emporteront avec eux dans l'oubli

Mais s'il s'est révolu le temps des cap-horniers

Il reste encore chez nous d'la graine d'aventurier

 

Loguivy de la mer, Loguivy de la mer

Tu regardes mourir les derniers vrais marins

Loguivy de la mer, au fond de ton vieux port

S'entassent les carcasses des bateaux déjà morts

 

Je n'ai jamais su dire ce que disent leur yeux

Perdus dans ces visages burinés par le vent

Ces beaux visages d'hommes, ces visages de vieux

Qui savent encore sourire et dire à nos vingt ans

Remettez vos cabans, et rompez les amarres

Allez-y l'avant, mais tenez bon la barre.

 

Loguivy de la mer, Loguivy de la mer

Tu regardes mourir les derniers vrais marins

Loguivy de la mer, au fond de ton vieux port

S'entassent les carcasses des bateaux déjà morts

 

 

Paroles et musique François BUDET

 

___________________________________________

____________________________________________

Repost 0
Published by Les fous de Bassan
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 15:19

Quelques photos de notre magnifique région, le Cap Frehel...

Sur une chanson superbe ... Brave marin

 

Avant d'écouter la vidéo, arrêter la musique du blog, dans le petit carré orange, sur le côté droit de la page.

 

mouette 003

 

La chanson " Le grand coureur ", sur des images prises lors de l'anniversaire de la bataille de Saint-Cast, dans la baie de Saint-Jacut ...

 

 

 

 

Qu'elle est belle, notre Bretagne ...


_________________________________________________________

_________________________________________________________

Repost 0
Published by Les fous de Bassan
commenter cet article
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 15:23

Sans titre 1

 

 

 

 

 

 

LE TEMPS DES GABIERS

 


 

     

 

 

 

      Ecoute mon garçon, écoute mon bonhomme,

       Tu rêves d'océan et de pays lointains ;

     J'ai fait le même rêve, j'étais haut comme trois pommes,

       Et toute ma vie durant, je suis resté marin.

   

 

    Sur toutes les mers du monde, j'ai tracé mon sillage,

    Sur tous les continents, rencontré des gens bien,

    Comme de fiers bâteaux et de bons équipages

    J'en ai connu aussi qui eux, ne valaient rien.

 

Ho! que je l'ai aimé, le temps de ces gabiers,

qui dans le mauvais temps, grimpaient pour rabanter.

Des heures de travails à ch'val dans le grément

Ils étaient aussi souples que l'aile du goéland.

 

Et ces foutues tempêtes qui broient ton bâtiment,

qui te le font craquer, et te glacent le sang.

Nuit et jour à la pompe, à te casser les os,

Face à tout océan, il faut courber le dos.

 

Puis l'escale chez l'hôtesse, qui n'attend plus que toi,

Où de belles servantes te prennent pour un roi.

Déjà un mois à terre, à croquer tes deniers,

Il est grand temps pour toi, garçon, d'réembarquer

 

 

 

 

_________________________________________________________

_________________________________________________________

Repost 0
Published by Fous de Bassan
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 18:32

 

Brave marin, revient de guerre, tout doux. (Bis)
Tout mal chaussé, tout mal vétu,
Pauvre marin, d’ou reviens-tu, tout doux.


Madame, je reviens de guerre, tout, doux. (Bis) peche.jpg
Qu’on apporte ici du vin blanc
Que le marin boit en passant tout doux.


Pauvre marin, se mit à boire, tout doux. (Bis)
Se mit à boire, et à chanter,
La belle hôtesse a soupiré, tout doux.


Qu’avez-vous donc, dame l’hôtesse, tout doux (Bis)
Regrettez-vous votre vin blanc,
Que le marin boit en passant, tout doux.


C’est pas mon vin, que je regrette, tout doux (Bis)
Mais c’est la mort de mon mari,
Monsieur vous ressemblez à lui, tout doux.


Mais, dîtes moi, dame l’hôtesse, tout doux, (Bis)
Vous aviez de lui trois enfants,
Vous en avez quatre à présent, tout doux.


J'ai tant reçu de tristes lettres, tout doux (Bis)
Qu’il était mort et enterré,
Et je me suis remariée, tout doux.

 

Pauvre marin, finit son verre, tout doux (Bis)
Tout mal vêtu, tout mal chaussé,
S’en retourna au bâtiment, tout doux.

 

Avant d'allumer la vidéo, éteindre la musique dans le petit carré orange, sur le côté droit de la page.

Repost 0
Published by Fous de Bassan
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 18:19

Quittant ses genêts et ses landes coiffe.jpg
 Quand le Breton se fait marin
 Pour aller aux pêches d'Islande
 Voici quel est le doux refrain
 Que le pauvre gars
Fredonne tout bas :

 

refrain:


J'aime Paimpol et sa falaise
 Son église et son Grand Pardon
 J'aime surtout ma Paimpolaise
 Qui m'attend au pays Breton


 Quand les marins quittent nos rives
 Le vieux curé leur dit : bon vent paimpol2-i.jpg
 Priez souvent Monsieur Saint-Yves
Qui nous voit des cieux toujours bleus
Et le pauvre gars

Fredonne tout bas :


 Le ciel est moins bleu, n'en déplaise
 A Saint-Yvon , notre patron
 Que les yeux de la Paimpolaise
 Qui m'attend au pays Breton


 Guidé par la petite étoile
 Le vieux patron d'un côtre fin paimpol1-i.jpg
 Dit souvent que sa blanche voile
 Semble l'aile du Séraphin
 Et le pauvre gars
Fredonne tout bas :


 Ta voilure, mon vieux Jean Blaise
 Est moins blanche au mât d'artimon
 Que la coiffe de la Paimpolaise
 Qui m'attend au pays Breton


Le brave Islandais sans murmure,
Jette la ligne et le harpon, paimpol3-i.jpg
Puis dans un relent de saumure,
Il se couche dans l'entrepont...
Et le pauvre gars
Soupire tout bas :


Je serions bien mieux à mon aise,
Devant un joli feu d'ajonc,
A côté de la Paimpolaise,
 Qui m'attend au pays Breton


Mais souvent l'Océan qu'il dompte pardon.jpg
Se réveille, lâche et cruel,
Et lorsque le soir, on se compte,
Bien des noms manquent à l'appel...
Et le pauvre gars
Fredonne tout bas :


Pour combattree la flotte anglaise,
Comme il faut plus d'un moussaillon,
J'en caus'rons à ma Paimpolaise,
En rentrant au pays Breton.


Puis quand les vagues le désigne,
L'appelant de sa grosse voix,
Le brave Islandais se résigne,
En faisant un signe de croix...
Et le pauvre gars
Quand vient le trépas,


Serrant la médaille qu'il baise,
Glisse dans l'Océan sans fond
En songeant à la Paimpolaise
Qui l'attend au pays Breton.

 

_____________________________________________________________

_____________________________________________________________

Repost 0
Published by Fous de Bassan
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 17:45

google-site-verification: google2e8cfaf606fb4dcd.html

Repost 0
Published by Les fous de Bassan
commenter cet article

Présentation

  • : Les Fous de Bassan
  • Les Fous de Bassan
  • : Les Fous de Bassan - Accueil - Les Fous de Bassan sont un groupe de chanteurs bretons du pays de Frehel. A leur répertoire, les chants marins les plus connus et les plus beaux.
  • Contact